Méditation du Rosaire "de l'Amour " de Sœur Josépha Ménendez

Les textes en italiques, extraits de « l’Appel à l’Amour », sont tout entier jailli du Cœur de Jésus dans ses confidences à sa privilégiée,  Sœur Josépha Ménendez. (Vous pouvez commander le « Rosaire de l’Amour » au Sacré Cœur, 9 rue des Feuillants à Poitiers)

MYSTERES JOYEUX

Ici commence l’Histoire de l’Amour descendu dans la nuit du monde

.
L’Annonciation
« L’amour, dit Jésus, inclina le Père à donner son Fils pour le salut de l’homme. L’amour fit qu’une Vierge très pure accepta toutes les souffrances que la Maternité divine devait lui imposer. L’amour me fit embrasser toutes les misères de la nature humaine. »
« Je cherche l’amour et je viens redire ce que je veux, ce que je supplie que l’on me donne : l’amour et l’amour seul. »
O Marie pleine de grâce, obtiens-nous cette humilité et cet amour si profond et inlassable qui te rendit Mère de Dieu.

Visite de Marie à sa cousine Elisabeth
« Ecoute les battements de mon cœur… Aide-moi, aide-moi à découvrir mon Cœur aux hommes. Rien, sans doute, ne manque à ma béatitude. Mais j’ai besoin des âmes. J’ai soif des âmes et je veux les sauver. »
« Aux âmes que vous approchez inculquez l’amour et la confiance. Baignez-les dans l’amour. »
« Dites toujours aux âmes qu’elles ne craignent pas, puisque je suis un Dieu d’amour. »
O Marie, Vierge de la Visitation, donne-nous cette bonté du cœur qui nous aidera à conquérir les âmes à l’Amour Divin.

Naissance de Jésus
« Je suis Jésus, le Fils de la Vierge immaculée, la seconde Personne de la Très Sainte Trinité… »
« Jésus, le Fils de Dieu et Dieu lui-même… Tu vois comme j’ai voulu me faire petit ! »
« Toi aussi, sois plus petit encore par ta simplicité, ton humilité, ta promptitude à obéir. »
O Marie, Mère Divine, remplis nos cœurs de tendresse pour ton fils bien-aimé, donne-nous la paix promise aux hommes de bonne volonté et aide-nous à la transmettre à tous ceux que tu nous confies.

Présentation de Jésus au Temple
« Aux âmes je ne demande rien de ce  qu’elles n’ont pas. Ce que j’exige c’est qu’elles me donnent tout ce qu’elles possèdent, car tout m’appartient. »
« Si elles n’ont que misères et faiblesses , je les désire… Si elles n’ont que fautes et péchés, je les demande, je supplie qu’on me les donne… »
- « Donnez-moi votre cœur vide et je le remplirai… »
- « Donnez-le moi dénué de tout et je le revêtirai… »
- « Donnez-le moi avec vos misères et je les consumerai… »
O Marie, modèle de pureté, dans ton offrande de Jésus au Temple, offre-nous tout entier à Dieu en acte de parfaite obéissance et de docilité du cœur pour que nous puissions être, à notre tour, des oasis de pureté et de paix.

Jésus retrouvé au Temple
« Que de jours, que de mois, que d’années, j’appelle les âmes et elles ne me répondent pas… »
« Toi, au moins, console-moi en m’appelant et en me désirant. »
- « Désire-moi comme je te désire… »
- « Aime-moi comme je t’aime… »
- « Cherche-moi comme je te cherche… »
O Marie, Mère attentive, fais que nous conservions Jésus dans nos cœurs et aide-nous à le chercher et à le faire grandir dans le cœur de tous ceux que tu mets sur notre route.

MYSTERES DOULOUREUX

- Vous m’avez offensé : Je vous pardonne ! - Vous m’avez persécuté : Je vous aime ! - Vous m’avez blessé : Je vous ouvre mes Trésors


L’agonie de Jésus au Jardin des Oliviers
« Sous ce fardeau d’ignominie, je sentis fondre sur moi la colère d’un Dieu offensé et irrité. »
« Sous le poids  de tant de crimes ma nature humaine fut saisie d’une telle angoisse et d’une si mortelle agonie, que tout mon corps fut couvert d’une sueur de sang ! » « O pécheurs qui me faites ainsi souffrir… ce Sang vous donnera-t-il  le salut et la vie ? Ou sera-t-il perdu pour vous ? »
O Jésus agonisant au Jardin des Oliviers, donne-nous la force de repousser nos désirs d’abandons, de fuites, d’omissions, notre amour de nous-même et obtiens-nous une parfaite connaissance et une profonde contrition de nos péchés.

La Flagellation de Jésus
« Sur mon corps couvert de meurtrissures et brisé de fatigue, le sang jaillit de tous mes pores. Je suis réduit à un état si pitoyable que je n’ai même plus l’apparence d’un homme !… »
« Regardez mes blessures et voyez s’il est quelqu’un qui ait autant souffert pour vous prouver son amour !… »
O Jésus adoré, fais que chaque goutte de sang que tu as répandu de tes blessures, soit la force puissante qui attire à Toi, nous aide à dominer nos sens et à rejeter toute tentation et mauvais désirs.

Couronnement d’épines de Jésus
« Les bourreaux se sont lassés à force de frapper… Ils tressent une couronne d’épines, l’enfoncent sur ma tête et défilent devant moi en disant : « Roi, nous te saluons ! »
« Les uns M’insultent, les autres Me frappent à la tête et chacun ajoute une nouvelle douleur à celles qui, déjà, épuisent mon corps. »
O Jésus humilié, réprime en nous l’orgueil et la vanité, détache-nous de tout ce qui nous éloigne de Toi. Par ton Saint Sacerdoce donne-nous des prêtres doux et humble de cœur.

Le portement de Croix
« Contemple-moi sur le chemin du Calvaire chargé de la lourde Croix… »
« Derrière moi Simon M’aide à la porter… »
« Il y a des âmes qui ne M’aident à porter qu’une petite partie de ma croix… et dans l’éternité elles verront combien loin, en arrière, elles sont restées sur le chemin… »
« Avance encore avec moi, tu rencontreras ma Très Sainte Mère. Le cœur transpercé de douleur, elle vient au-devant de moi pour reprendre, à la vue de son Dieu, la force de souffrir, et pour donner à son Fils, par son attitude héroïque, le courage de poursuivre et d’achever l’œuvre de la Rédemption. »
O Marie, Mère généreuse, fais que soutenus par toi, nous suivions Jésus et que rien ne nous arrête dans la montée de notre chemin de croix sur la terre vers le Ciel.

Le crucifiement et la mort  de Notre Seigneur
« Entendez le premier coup de marteau qui cloue ma main droite… Ecoutez encore, ils fixent ma main gauche… Je suis cloué sur la croix ! »
« Contemple-Moi, toi que j’aime… Je suis sans mouvements, sans vêtements, sans honneur et sans liberté… Tout m’a été arraché… »
O Marie, Reine des martyrs, toi qui es devenue notre Mère au pied de la Croix, soit bénie pour tout l’amour que tu nous as déjà accordé et aide-nous à nous laisser pénétrer par le mystère de la Passion de ton Divin Fils.

MYSTERES GLORIEUX

- Il triomphe de la mort.- Il entraîne sa Mère dans le sillage de sa Gloire.- Elle présidera aux effusions de sa grâce.


La Résurrection de Jésus
« Vainqueur de la mort… Mes mains sont à toi pour te soutenir… Mes pieds pour  te suivre sans jamais te laisser seul… Mon cœur, ouvert pour toujours, est le Volcan divin où je veux que s’embrasent les âmes… »
O Reine du monde, que l’amour de Jésus soit le continuel soleil qui éclaire et réchauffe nos âmes et les ressuscite à la grâce.

L’Ascension de Jésus

« Dans mon Royaume, c’est Moi qui te présenterai devant la Cour céleste. C’est Moi qui prépare la tunique dont je te revêtirai. Elle est tissée du plus précieux de mes mérites et teinte dans la pourpre de mon sang . »

« Mes lèvres imprimeront sur ton âme le baiser de la paix et de l’amour. Ne crains rien. Je ne t’abandonnerai pas jusqu’à ce que je t’ai conduit dans le séjour des clartés éternelles. »
O Mère des âmes, guide-nous au pur Amour et imprime en nos cœurs la volonté de regarder vers le Ciel et de nous détacher des choses de la Terre.

La Descente du Saint-Esprit
« La grâce divinise la nature humaine. Ainsi Dieu réside dans l’âme où réside la grâce. Cette âme est la demeure de la Trinité Sainte où les trois Personnes Divines se reposent et dont Elles font leurs délices. »
O Mère du Bel Amour, toi qui en as expérimenté toutes les douceurs, allume en nos cœurs la flamme sacrée qui nous fera continuellement mourir d’amour pour Jésus.

L’Assomption de Marie au Ciel
« C’est vraiment au jour de mon Assomption que la joie pleine et sans mélange a commencé pour moi… Quel long exil sans mon Jésus… et comme il tardait à venir ! » « Mais quelle admiration, quelle adoration et quelle douceur quand mes yeux virent pour la première fois dans sa gloire et dans sa Majesté, au milieu des armées angéliques, mon Fils, mon Dieu ! »
O Sainte Mère de Dieu, nous nous réjouissons pour ta glorieuse montée au ciel, obtiens-nous de t’y rejoindre en compagnie de toutes les âmes qui nous sont chères.

Le Couronnement de Marie
« Que dire de l’étonnement dont je fus saisie à la vue de mon extrême bassesse couronnée par mon divin Fils et environnée de tant d’acclamations. » « Plus de tristesse !… plus de mélange !… Tout est douceur, tout est gloire… tout est amour ! »
O Marie, Reine du Paradis qui, au-dessus des Anges et des Saints, demeure à la droite de Jésus, garde-nous purs et attire-nous au ciel, à l’heure de notre mort, pour chanter les louanges et les miséricordes de Dieu


Enregistrer un commentaire