L'importance de l'oraison par Marthe Robin


« La communion fréquente est un conseil, l'oraison est un divin précepte. Priez, priez sans cesse, or il est difficile de bien prier sans cesse si le cœur ne se remplit pas de bonnes, de saintes pensées, fruits de la méditation.
Il en coûte plus pour faire oraison que pour communier. La communion est un acte extérieur qui est en lui-même un plaisir, une consolation, une joie pour l'âme... L'oraison, qui est un entretien secret entre Dieu et l'âme, dans les commencements surtout, est au contraire un assujettissement et une peine. Elle demande beaucoup plus d'efforts. (...)
La communion ne suppose pas toujours la vertu, on peut communier et se rendre coupable du Corps et du Sang de Notre Seigneur. L'oraison de chaque jour ne veut point dire qu'on soit vertueux, elle est cependant une preuve qu'on travaille sérieusement à le devenir.
Quelqu'un a dit : on trouve des chrétiens qui communient tous les jours et qui sont en état de péché mortel (...) mais on ne trouve jamais une âme qui fasse oraison tous les jours et qui demeure dans le péché. »


Enregistrer un commentaire